banner

#82: Pas facile de tout gérer

A la tête de nombreuses missions – domestique, parentale, professionnelle, associative, sociale … – nous sommes nombreuses à nous organiser comme des professionnelles pour gérer nos familles, que l’on travaille à temps plein ou que l’on consacre notre temps au foyer.
La rentrée scolaire sonne la reprise à 100 à l’heure de l’organisation, la gestion et la planification des emplois du temps de chacun et activités sportives et péri-scolaires qui les composent. Sans oublier les nouveautés et les tendances à assumer, notamment lorsque nos enfants grandissent.

Afin d’éviter les coups de stress, voici 3 conseils qui permettent d’aborder le sujet des activités sportives et/ou périscolaire plus sereinement.

1. Anticiper et échanger
L’idéal pour choisir les activités périscolaires est de s’y prendre fin juin en questionnant les souhaits de ses enfants mais également les expériences des autres familles.
De nombreux clubs ouvrent les inscriptions en fin d’année scolaire ce qui permet de se délester de ces tâches énergivores pour la rentrée.
Si vous ne trouvez pas votre bonheur en juin, pensez les forums des associations de nos villes et communes, qui sont de véritables lieux de découvertes mais aussi de rencontres en vue de mutualiser les trajets avec d’autres familles.
Penser enfin aux associations sportives des établissements scolaires (USEP, UNSS…) de vos enfants dont les activités se déroulent sans que vous ayez le souci du déplacement à l’entraînement et aux compétitions.

2. Partager et responsabiliser
Les activités sportives et péri-scolaires sont des activités volontaires pour lesquelles vos enfants ont émis un voeu ou une préférence. N’hésitez pas à les impliquer dans la gestion de leurs activités.
Responsabiliser ses enfants par des demandes simples pourra vous faire gagner un temps précieux: trouver sa tenue, remplir sa gourde et chez les plus grands être responsable de son sac (pour le faire et le défaire)… Si les valeurs du sport sont le partage, solidarité ou l’esprit d’équipe, cela pourrait démarrer dès la maison et pas seulement une fois les pieds sur le terrain de sport…

3. Bouger et sourire
Et si la maternité devenait un levier de votre propre pratique sportive (souvent oubliée…) en partageant ce moment de qualité avec vos enfants. Une pierre, deux coups! Vous avez beaucoup à leur apprendre, vous pourriez même découvrir des activités ensemble. Plus avancés en âge, vos adolescents seraient à même de vous apprendre des super techniques, un véritable moment de fierté à l’âge où l’estime de soi de nos plus grands a souvent besoin de reprendre du volume.

Bougez, partagez, souriez!

Sophie

Article paru dans Salto Magazine #1

Dédicace à Frédérique BANGUE, athlète aux 50 sélections en équipe de France d’athlétisme qui m’a accordée un première interview sollicitée timidement il y a 8 mois. Puis j’ai eu la chance d’intégrer le conseil éthique éditorial de Salto. Fred tu es une fille EXTRA ordinaire et une inspiration!!! The show must go on! Merci pour tout!

 

Read more

Leave a Reply

Search

+