banner

#62: L’incroyable pouvoir de l’émulation collective

Un petit article pour aborder tous les avantages d’un entraînement collectif 🏃‍♀️🏃🤸‍♀️🏋🏻.
Partir s’entraîner exige déjà son lot de motivation et de volonté 🙌🏻. Puis si nous prévoyons un entraînement pour soi et sans nos petits bouts, il faut s’organiser🤔. La météo est également un facteur déterminant☀️. À cela s’ajoute la fatigue physique du quotidien💪🏻, le moral du moment😃 et les aléas de la vie…
Une fois que l’on est prêt, on a souvent tendance à rester dans sa zone de confort👌🏻. Si on part avec un objectif dans la tête, que ce soit pour un simple footing (objectif temps ou km), pour du fractionné, pour des escaliers ou un circuit training, quand on est seul 🏃‍♀️, nous restons notre plus grand rival ➡️🏃‍♀️⬅️.

On peut alors s’inscrire à des courses pour se donner un objectif à moyen ou long terme et en parler autour de soi. Et là, la magie opère ✨. Je suis inscrit(e), elle/il est inscrit(e), nous sommes inscrit(e)s. C’est plus compliqué de faire marche arrière 😉. Je compte sur eux (elles particulièrement en ce moment), ils (elles) comptent sur moi tout autant. C’est comme ça que l’on se retrouve ce dimanche matin à affronter la descente de la Sarra et les escaliers de la Montée Nicolas de Lange. Plusieurs fois.

Seule, aurais-je fait:

1.    la fameuse boucle de l’ultra boucle de la Sarra en sens anti-horaire pour s’échauffer,
2.    un échauffement spécifique au fractionné qui nous attendait,
3.    3 blocs de 8 x 30″*30″ quelque soit la surface: pavés, goudron, chemin, passerelle, escaliers, en montée, sur le plat ou en descente…
4.    Une énième descente d’escaliers puis une ultime remontée de la Sarra qui fait très mal aux ischios et aux mollets.

▶️ La réponse est sans équivoque.
⏩ La réponse c’est l’équipe, le collectif, les autres qui te poussent à sortir de cette zone où tout va bien, cette zone où tu peux encore respirer et parler.

Pour progresser, il faut dépasser ses propres limites, sortir de ses habitudes et se challenger 👊🏻.

C’est ce qu’ont fait les Go Maman Go ce matin.
Après le Trail de la Villette de Vienne lundi 1er mai, nous nous sommes motivées et retrouvées ce matin à l’entraînement collectif de l’urban training (spécifique ultra boucle de la Sarra le 20 mai).
C’est clair, deux lundis matins fériés, 2 sentiments prédominent :
•    l’envie TRES forte de traîner à la maison,
•    l’idée pas forcément palpitante non plus de faire des bornes que ce soit pour rejoindre le site de courses et les km d’entraînement.
Je ne pense pas que les filles me contrediront, on a vu rouge 🔺, c’était intense mais c’était top 🔝 de vivre cela en équipe. C’est une satisfaction qui n’a pas de prix 🆒. Nous rentrons à la maison, avec un objectif largement atteint🏅 et le bonheur de l’avoir fait 🤘🏻!

Merci Camille, Amélie et Tiffany 👏🏻.
Merci au coach de l’urban training et à tous ceux qui ont partagé le terrain avec nous!

Sophie, Tiffany, Amélie et Camille

Pour vous motiver et vous entraîner, choisissez vous des copin(e)s, votre conjoint(e), votre soeur/frère ou des collègues (c’est bon pour la cohésion d’équipe en plus) et Go!

Sinon rejoignez-nous 😁😍!

Et n’oubliez pas:
#BougezPartagezSouriez
#GoMamanGo

Sophie

Read more

Leave a Reply

Search

+